Porridge au four à la banane et noix de coco

Je vous retrouve aujourd’hui pour une recette de petit déjeuner qui change un peu du classique porridge. Celui-ci est en effet cuit au four et ressemble donc plus à un « gâteau » de flocons d’avoine. C’est le genre de recette que vous pouvez préparer dans un grand plat pour toute la famille ou pour avoir plusieurs repas d’avance.

J’ai choisi d’utiliser de la banane car elle permet de sucrer naturellement le porridge et lui apporte beaucoup de moelleux. Et évidement la noix de coco se marie très bien avec, surtout une fois dorée au four. J’ajoute également quelques pépites de chocolat mais pouvez tout aussi bien les remplacer par des amandes par exemple.

Enfin, je précise la taille du plat ci-dessous car je vous conseille d’utiliser un plat assez petit pour avoir un porridge bien épais. En couche fine, il sera plus sec. Vous pouvez donc adapter les quantités de la recette selon la taille de votre plat.

Quantités pour un plat de 21*18 cm (soit 4 personnes) – temps de préparation : 10 min + 20/25 de cuisson

Ingrédients :

  • 2 bananes bien mûres (environ 150 gr sans la peau)
  • 200 gr de petits flocons d’avoine*
  • 300 gr de boisson coco*
  • 20 gr d’huile de coco fondue
  • 20 gr + 10 gr de noix de coco râpée
  • 30 gr + 10 gr de pépites de chocolat

Notes :

*j’ai précisé la taille des flocons d’avoine car vous en trouverez de trois tailles différentes en magasin bio. Je préfère utiliser les petits car ils se lient davantage après cuisson. Si vous utilisez des gros, vous aurez sans doute un résultat moins proche d’un gâteau.

*j’utilise un lait végétal à base de lait de coco et non du lait de coco, vous trouverez ce lait dans n’importe quel magasin bio mais vous pouvez aussi le remplacer par un lait d’amande, le goût de noix de coco sera seulement plus léger. Vous pouvez également faire moitié lait d’amande moitié lait de coco pour un porridge un peu plus riche. Enfin, la boisson que j’utilise est légèrement sucrée donc je n’ai pas ajouté de sucrant.

Étapes de la recette :

Dans un bol, écraser les deux bananes à la fourchette puis ajouter les flocons d’avoine et mélanger bien.

Ajouter ensuite l’huile de coco fondue, la noix de coco et les pépites de chocolat (réserver les 10 gr de chaque pour le dessus du porridge).

Verser enfin le lait végétal à la noix de coco et mélanger bien le tout.

Huiler un petit plat à gratin puis verser le porridge et ajouter la noix de coco et les pépites de chocolat restantes.

Faîtes cuire environ 25 min à 190/200 degrés jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. Si besoin, rallonger la cuisson de quelques minutes en position grill.

Laisser refroidir une dizaine de minutes et servir avec un yaourt de coco et quelques pétales de noix de coco « toastés ».

Si vous garder le porridge pour le lendemain, je vous conseille de le réchauffer quelques instants. Il est bien meilleur tiède.

 

 

Menu de Noël : le dessert – dôme de mousse au chocolat orange

Nous finissons donc ce menu de noël sur la touche sucrée avec un dôme au chocolat, garni de mousse au chocolat et déposé sur un sablé au sarrasin et à l’orange. L’association du chocolat et de l’orange est un classique et se marie très bien avec la légère amertume du sarrasin.

Pour la mousse, j’ai volontairement revu les proportions chocolat/aquabafa afin d’obtenir une mousse un peu moins chocolatée et plus légère car les dômes sont déjà fort en chocolat.En effet, dans la plupart des recettes, la répartition est généralement 50/50 voir 60% chocolat 40% aquabafa, vous pouvez donc aller dans ce sens si vous êtes adeptes de chocolat.

Concernant le sablé, j’ai réalisé la pâte avec de la farine de sarrasin et de la poudre d’amandes afin d’obtenir une base assez grasse car elle ne doit pas être cassante. Surveiller bien la cuisson du sablé, si vous le laissez un peu trop longtemps il sera trop sec et friable.

Je vous conseille de préparer ce dessert la veille ou le matin pour le soir afin de laisser assez de temps aux coques et à la mousse pour se raffermir.

Enfin vous aurez besoin d’une plaque en silicone pour réaliser la recette. Les quantités sont pour 5 dômes car j’avais 5 empreintes sur ma plaque.

Quantités pour 5 dômes de 9*4 cm – temps de préparation : environ 50 minutes + quelques heures de repos + 10 min pour assembler les dômes

Ingrédients :

Pour les coques

  • 120 gr de chocolat pâtissier à 52% de cacao

Pour la mousse

  • 150 gr d’aquabafa (le jus de cuisson d’une boîte de pois chiches)
  • 120 gr de chocolat pâtissier à 52% de cacao
  • quelques gouttes d’huile essentielle d’orange amère (facultatif)

Pour les sablés

  • 90 gr de farine de sarrasin
  • 60 gr de poudre d’amandes
  • 25 gr de farine de riz complet
  • 35 gr de sucre blond de canne
  • 50 gr d’huile neutre
  • 50 gr de lait d’amande
  • le zeste d’une orange
  • 5 cs de confiture d’oranges amères (pour le montage)

Étapes de la recette :

Commencer par la réalisation des dômes : faites fondre le chocolat au bain marie et, à l’aide d’un pinceau, déposer une première couche de chocolat dans vos moules. Laisser prendre 5 minutes au congélateur et appliquer une seconde couche. Réserver au réfrigérateur.

Poursuivre avec la mousse et faites également fondre le chocolat au bain marie. Récupérer l’eau de cuisson d’une boîte de pois chiches et la fouetter au batteur électrique jusqu’à l’obtention d’une mousse bien ferme.

Dans un cul de poule, mélanger un peu de blanc en neige avec le chocolat puis ajouter au fur et à mesure les blancs en les intégrant à l’aide d’une maryse pour ne pas les casser. Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’orange amère.

Remplir les dômes avec cette mousse jusqu’au bord et laisser prendre au réfrigérateur au minimum 5 à 6 heures.

Il ne reste plus qu’à réaliser les sablés que je vous conseille de faire le jour même car les pâtisseries vegan sans gluten ont tendance à s’assécher assez vite. Ajouter tous les ingrédients secs dans un bol avec le zeste d’une orange et jouter peu à peu l’huile et le lait d’amande en mélangeant à la main. Étaler la pâte sur du papier sulfurisé et aplatissez la à l’aide d’un rouleau. Garder tout de même un peu d’épaisseur (environ 5 mm) et découper 5 cercles légèrement plus grands que vos dômes.

Faire cuire les sablés 15 minutes à 190 degrés.

Une fois les sablés refroidis, déposer une cuillère à soupe de confiture d’orange sur le dessus. Démouler les dômes avec délicatesse, poser les sur les sablés et servir.

Pour la décoration, j’ai appliqué au doigt un peu de colorant alimentaire doré.

Notes : les dômes doivent rester une petite dizaine de minutes à température ambiante avant d’être servis sinon ils seront trop durs et difficile à couper

Chocolate chip cookies (sans blé)

Voici ma version toute simple des classiques « chocolate chip cookies ». J’ai volontairement employé leur nom anglo-saxon car la recette que je vous propose permet d’obtenir des cookies croustillants à l’extérieur et encore moelleux au centre. Pour cela, il suffit juste de bien surveiller la cuisson, les cookies doivent être encore mous à la sortie du four car ils vont durcir en refroidissant.

J’ai utilisé ici de la farine de petit épeautre car celle-ci est très pauvre en gluten et est plutôt bien tolérée en cas de sensibilité au gluten (mais pas dans le cas de la maladie cœliaque). Elle est en plus facile à travailler car elle peut être employée seule dans tous les biscuits contrairement aux farines sans gluten telles que le riz, le sarrasin etc qui doivent être combinées entre elles.

Quantités pour 6/8 cookies – temps de préparation : 10 min et 12 min de cuisson

Ingrédients :

  • 100 gr de farine de petit épeautre intégrale
  • 30 gr de poudre d’amandes
  • 40 gr d’huile de coco (à température ambiante)
  • 40 gr de sucre blond (non raffiné)
  • 40 gr de lait végétal (amande pour moi, et à température ambiante)
  • 1/2 à 1 cc d’extrait de vanille
  • 1 cc de levure
  • 1 pincée de bicarbonate
  • 40 gr de pépites de chocolat

Étapes de la recette :

Rien de plus simple, il suffit de mettre dans un bol tous les ingrédients sauf les pépites de chocolat et de mélanger du bout des doigts jusqu’à former une boule. Attention toutefois à ce que votre lait végétal soit à la même température que l’huile de coco car, s’il sort du réfrigérateur, il va « figer » l’huile de coco qui va redevenir solide.

Former ensuite des petites boules et étaler les légèrement avec la paume sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Ajouter les pépites de chocolat (ou la garniture de votre choix) et enfoncer les un peu dans la pâte. Penser à espacer vos cookies car ils vont légèrement s’étaler à la cuisson.

Faites cuire ensuite environ 12 min dans un four à 210 degrés. Surveiller bien la cuisson car les cookies doivent être encore un peu mous lorsque vous les sortez du four. C’est ainsi que vous obtiendrez des cookies croustillants à l’extérieur et encore moelleux au centre.

Ces cookies se conservent très bien deux jours dans une boite hermétique.

Brownie aux haricots rouges

Bonjour à tous!

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé ma recette de brownie aux haricots rouges sur instagram, j’ai donc décidé de la refaire en notant bien les quantités cette fois!

Ce gâteau n’est plus à présenter car il a largement fait le tour des blogs vegan et/ou « healthy ». Il présente en effet plusieurs avantages car il requiert peu ou pas de farine et de matière grasse tout en gardant beaucoup de fondant grâce aux haricots rouges. Il s’adapte donc très bien à toutes sortes de « régimes/modes de vie « alimentaires et aux différentes allergies.

Pourtant, je ne trouvais pas de recette qui me satisfaisait complètement car celles que je trouvais étaient soient tout aussi riches qu’un brownie classique (avec 200 gr de chocolat et presque autant de sucre) soit, à l’inverse, avec uniquement du cacao et un peu d’huile de coco pour une version très saine (que l’on trouve généralement sur les blogs de fitness). J’avais donc envie de combiner les deux versions pour arriver à un juste milieu : un gâteau gourmand mais relativement léger et qui puisse être mangé comme collation ou même comme petit déjeuner.

Vous trouverez donc ci-dessous ma version du brownie aux haricots rouges que j’ai choisi d’accompagner d’une crème de cajou au chocolat.

Quantités pour un moule de 21*21 cm (utiliser un moule plus petit pour un brownie plus épais) – temps de préparation : 30 min + 40 min de cuisson et une nuit au réfrigérateur

Ingrédients:

  • 2 boites de haricots rouges cuits, rincés et égouttés (soit 480 gr)
  • 2 pots de compote de pommes sans sucres ajoutés (soit 180 gr)*
  • 60 gr de chocolat à 52% de cacao
  • 60 ml de lait d’amande
  • 20 gr de cacao non sucré
  • 30 gr de sirop d’agave
  • 20 gr de farine de riz semi-complète
  • 10 gr de fécule de mais
  • 1/2 cc de graines de vanille (ou extrait)

Notes :

*vous pouvez également utiliser de la banane écrasée mais je trouve le goût trop fort personnellement

Étapes de la recette :

Ajouter le chocolat et le lait d’amande dans un bol et chauffer doucement au micro-ondes pour faire fondre le chocolat. Dans le bol de votre mixeur (lame en S), ajouter les haricots et tout le reste des ingrédients et mixer. Ajouter ensuite le chocolat fondu et mixer de nouveau jusqu’à l’obtention d’un appareil relativement lisse.

Chemiser votre moule et verser y votre préparation. Je vous conseille vivement de mettre du papier sulfurisé car le brownie est très fondant, il sera ainsi beaucoup plus facile à démouler.

Il ne vous reste plus qu’à cuire votre brownie 40 minutes au four à 190 degrés. A la sortie, celui-ci sera encore relativement fragile mais il va se figer après une bonne nuit au froid (étape indispensable!).

Vous pouvez tout à fait déguster votre brownie tel quel mais je le préfère accompagné d’un léger « glaçage ». Je vous propose donc également la recette d’une crème de noix de cajou au chocolat.

Crème de cajou au chocolat (sucrée aux dattes)

Quantités pour glacer un brownie + 4 petites verrines – temps de préparation :15 min + une nuit au frais

Ingrédients :

  • 240 gr de noix cajou égouttées après une nuit de trempage (soit 210 gr poids cru)
  • 200 ml de lait d’amande
  • 60 gr de dattes dénoyautées*
  • 40 gr de cacao non sucré
  • 50 ml d’eau (facultatif, à ajuster selon puissance de votre blender)
  • 1/2 cc de graines de vanille (ou extrait)
  • 10 à 20 gr de sirop d’agave selon votre goût

Notes :

*j’utilise des dattes deglet nour dans cette recette car c’est la variété la plus courante et la moins chère. Je préfère garder les medjool ou les mazafati (plus goûteuses) pour les consommer telles quelles

Étapes de la recette :

AJouter les noix de cajou, les dattes, le lait d’amande, le cacao, le sirop d’agave et la vanille dans votre blender et mixer jusqu’à l’obtention d’une crème épaisse. Selon la puissance de votre blender, ajouter l’eau ou seulement une partie. Réserver la crème dans un récipient hermétique et laisser reposer une nuit au frais.

Vous pouvez enfin répartir la crème sur votre brownie et le décorer de noix et d’éclats de fèves de cacao cru par exemple. Avec les quantités pour la crème, il vous restera de quoi remplir quelques verrines, cette crème se déguste parfaitement toute seule!

Bonne dégustation!

Mousse au chocolat et noix de coco

Bonjour à tous!

Pour ce premier post, j’avais envie de vous proposer une recette très simple, à la fois gourmande et légère : une mousse au chocolat et à la noix de coco. Vous pouvez la servir telle quelle, dans une verrine, ou la dresser sur un fond de pâte sablée et faire ainsi de petites tartelettes. Je vous propose donc également ma recette de pâte à tarte au petit épeautre et noix de coco à la fin de ce post.

Mousse au chocolat et noix de coco

Quantités pour 4 verrines ou 12 mini tartelettes – temps de préparation : 15 min

Cette mousse est légère en chocolat afin de permettre à la noix de coco de développer tous ses arômes. Si vous souhaitez une mousse plus forte en chocolat, vous pouvez tout à fait augmenter la quantité de chocolat.

Ingrédients:

  • 1 boite de lait de coco en conserve*
  • 75 gr de chocolat pâtissier (52% de cacao)
  • 10 gr de sucre de canne blond non raffiné
  • 1/2 sachet de Chantibio*

Étapes de la recette :

La veille, placer votre boite de lait de coco au réfrigérateur. La crème va ainsi se séparer du lait de coco et va remonter à la surface de la conserve. Le jour J, récupérer uniquement la partie solide à l’aide d’une cuillère. Fouetter-la à l’aide d’un batteur électrique avec le sucre. Ajouter le chantibio au fur et à mesure, la crème va rapidement s’épaissir et prendre une consistance plus ferme.

En parallèle, faites fondre le chocolat au bain marie et ajouter le à la crème fouettée tout en continuant de battre la préparation.

Verser votre mousse dans une verrine à l’aide d’une poche à douille et servir de suite. Vous pouvez également réaliser cette recette quelques heures à l’avance; dans ce cas, conserver les verrines au réfrigérateur et penser à les sortir au minimum 10/15 minutes avant de les servir.

Notes :

*utiliser bien du lait de coco en conserve et non en brique pour cette recette, sinon la crème ne se séparera pas de l’eau (conserver l’eau de coco pour des smoothies par exemple)

*le chantibio est une poudre à base d’amidon de mais et de fécule de pomme de terre, son utilisation est facultative mais vous obtiendrez une mousse plus ferme avec

Pâte sablée au petit épeautre et à la noix de coco

Quantités pour 12 mini tartelettes – temps de préparation : 20 min

La farine de petit épeautre a la particularité d’être faible en gluten et peut donc être très bien tolérée en cas d’hypersensibilité au gluten (mais non en cas de maladie cœliaque). J’apprécie tout particulièrement son petit goût de noisette grillée qui se marie très bien avec la mousse au chocolat. Ma recette est volontairement très peu sucrée car la mousse au chocolat l’est déjà. Si vous souhaitez utiliser ce fond de tarte avec une autre préparation, ou si vous aimez tout simplement les desserts plus sucrés, je vous conseille d’augmenter la quantité de sucre.

Ingrédients :

  • 60 gr de farine de petit épeautre complet
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco fondue
  • 1 cs bombée de margarine (vita coco pour ma part)
  • 1 cs de sucre de canne blond non raffiné
  • 1 cs de noix de coco râpée
  • 1 cs  de graines de lin moulues + 3 cuillères à café d’eau

Étapes de la recette :

Commencer par réaliser votre « gel » de graines de lin : mélanger les graines moulues et l’eau dans un petit bol et laisser reposer une dizaine de minutes. Pendant ce temps, mélanger du bout des doigts tout le reste des ingrédients dans un bol. Ajoutez les graines de lin et former une boule. Si besoin, ajouter une cuillère à soupe d’eau. Votre pâte doit être souple mais pas collante.

Laisser la reposer une dizaine de minutes au réfrigérateur puis étaler la avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de farine légèrement fariné. A l’aide d’un emporte pièce, détailler vos tartelettes et faites les cuire environ 15 minutes au four à 200°.

Laissez les refroidir et déposer un peu de mousse sur le dessus à l’aide d’une poche à douille.

 

Bonne dégustation !