Gnocchis au potimarron et patate douce, sauce au curry thaï

Je n’avais pas vraiment prévu de publier cette recette mais ce plat a suscité pas mal d’intérêt sur Instagram alors j’ai changé d’avis! Du coup je n’avais pas pris beaucoup de photos alors d’avance excusez-moi si l’article en manque un peu 😀

Les gnocchis, c’est un peu le plat dans lequel on a peur de se lancer car le façonnage est un assez fastidieux. Et pour peur que la pâte soit en peu collante, c’est la galère lors de la cuisson … Pourtant, le mélange est très simple et ne requiert pas de matériel particulier si ce n’est un bon écrase purée ! Et, surtout, c’est bien meilleur que ceux qu’on achète en supermarché, souvent trop caoutchouteux!

Ma version est évidement vegan et sans gluten et, pour cela il n’est pas nécessaire de remplacer l’œuf par un quelconque ingrédient. L’ajout de fécule et l’amidon de la patate douce suffisent à apporter du liant.

Pour rester dans les produits de saison, j’ai décidé d’utiliser un mélange de potimarron et de patate douce. Les deux ont une saveur assez sucrée et donnent aux gnocchis une jolie couleur orangée. En mettant au moins 50% de pomme de terre dans les gnocchis, on apporte suffisamment d’amidon pour lier la pâte d’une part, et, d’autre part, il n’est pas nécessaire d’ajouter trop de farine car la purée ne sera pas trop aqueuse.

Enfin, j’ai servi les gnocchis avec une sauce au curry thaï à base de lait de coco pour un résultat bien crémeux et gourmand.

Quantités pour 3/4 personnes (selon votre appétit) – temps de préparation : 45 minutes (vous pouvez préparer la pâte la veille)

Ingrédients :

Pour les gnocchis

  • 1 patate douce de 350 gr environ (poids net avant épluchage)
  • 300 gr de chaire de potimarron cuite (soit un petit potimarron, et s’il vous reste de la chaire, pas de panique, vous pouvez l’utiliser pour ma recette de granola )
  • 120 gr de fécule de mais
  • 120 gr de farine de riz complet + 1 ou 2 cs pour le plan de travail
  • 4 pincées de sel

Pour la sauce

  • 1 cs d’huile de coco
  • 1 petite gousse d’ail
  • un morceau de gingembre d’environ 1 cm
  • 4 /5 feuille de curry séchées* (facultatif, voir notes)
  • 1 cs de pâte de curry rouge
  • 1 cc de curcuma en poudre
  • 1 boîte de 400 ml de lait de coco
  • 2 branches de coriandre pour servir

Notes :

*je trouve les feuilles de curry séchées en épicerie fine. Elle ne sont pas indispensables mais elles permettent de parfumer davantage la sauce en les faisant « frire » dans l’huile (qui prend ainsi le goût des feuilles avant d’y faire revenir le reste des ingrédients)

Étapes de la recette :

Si votre potimarron n’est pas cuit, mettez le directement au four (entier) pendant 45 à 60 minutes à 190 degrés, jusqu’à ce que vous puissiez y planter un couteau très facilement. Après cuisson, couper le en deux, retirer les graines, et récupérer la chaire (sans la peau) afin d’avoir 300 gr.

Pendant ce temps, porter une casserole d’eau à ébullition, éplucher la patate douce et détailler la en gros cubes. Faire cuire 20 minutes puis égoutter et écraser la patate douce dans un saladier avec le potimarron (ou directement au mixeur, avec une lame en S).

Lorsque votre écrasé est bien lisse (et froid, sinon attention les mains!), ajouter la farine de riz et la fécule ainsi que le sel. Mélanger bien le tout pour former une boule puis déposer la sur votre plan de travail légèrement fariné. Couper la en 4 et rouler chaque quart afin de faire un « boudin » d’environ 2/3 cm de large, puis détailler en tronçons de 1 cm.

Et c’est là que ça devient un peu plus fastidieux : prenez chaque gnocchis et arrondissez légèrement les angles en le roulant un peu, puis passez les sur le dos d’une fourchette pour former les petits sillons. Cette étape n’est pas obligatoire mais cela permettra d’accrocher un peu la sauce.

Une fois tous vos gnocchis façonnés, porter une grande casserole d’eau salée à ébullition (avec une cuillère à soupe d’huile) et faire chauffer une poêle avec l’huile de coco. Ajouter les feuilles de curry et les faire frire une minute avant de les retirer (je les ai gardées pour la décoration ensuite). Ajouter ensuite le gingembre râpé et la gousse d’ail écrasée ainsi que la pâte de curry et le curcuma. Laisser revenir une ou deux minutes (cela permet de mieux développer les arômes des épices) puis baisser le feu et ajouter le lait de coco. Bien mélanger et patienter 5 minutes le temps que la sauce réduise un peu et s’épaississe.

Lorsque l’eau boue, ajouter les gnocchis (je l’ai fait en deux fois) et lorsqu’il remontent à la surface (moins de 2 minutes) c’est signe qu’ils sont cuits! Retirer les alors de l’eau avec un écumoire et déposer les dans une passoire pour retirer l’excédent d’eau.

Ajouter les enfin dans la sauce pour les réchauffer si besoin et servir sans attendre avec un peu de coriandre fraîche ciselée.

 

 

 

 

Porridge au four à la banane et noix de coco

Je vous retrouve aujourd’hui pour une recette de petit déjeuner qui change un peu du classique porridge. Celui-ci est en effet cuit au four et ressemble donc plus à un « gâteau » de flocons d’avoine. C’est le genre de recette que vous pouvez préparer dans un grand plat pour toute la famille ou pour avoir plusieurs repas d’avance.

J’ai choisi d’utiliser de la banane car elle permet de sucrer naturellement le porridge et lui apporte beaucoup de moelleux. Et évidement la noix de coco se marie très bien avec, surtout une fois dorée au four. J’ajoute également quelques pépites de chocolat mais pouvez tout aussi bien les remplacer par des amandes par exemple.

Enfin, je précise la taille du plat ci-dessous car je vous conseille d’utiliser un plat assez petit pour avoir un porridge bien épais. En couche fine, il sera plus sec. Vous pouvez donc adapter les quantités de la recette selon la taille de votre plat.

Quantités pour un plat de 21*18 cm (soit 4 personnes) – temps de préparation : 10 min + 20/25 de cuisson

Ingrédients :

  • 2 bananes bien mûres (environ 150 gr sans la peau)
  • 200 gr de petits flocons d’avoine*
  • 300 gr de boisson coco*
  • 20 gr d’huile de coco fondue
  • 20 gr + 10 gr de noix de coco râpée
  • 30 gr + 10 gr de pépites de chocolat

Notes :

*j’ai précisé la taille des flocons d’avoine car vous en trouverez de trois tailles différentes en magasin bio. Je préfère utiliser les petits car ils se lient davantage après cuisson. Si vous utilisez des gros, vous aurez sans doute un résultat moins proche d’un gâteau.

*j’utilise un lait végétal à base de lait de coco et non du lait de coco, vous trouverez ce lait dans n’importe quel magasin bio mais vous pouvez aussi le remplacer par un lait d’amande, le goût de noix de coco sera seulement plus léger. Vous pouvez également faire moitié lait d’amande moitié lait de coco pour un porridge un peu plus riche. Enfin, la boisson que j’utilise est légèrement sucrée donc je n’ai pas ajouté de sucrant.

Étapes de la recette :

Dans un bol, écraser les deux bananes à la fourchette puis ajouter les flocons d’avoine et mélanger bien.

Ajouter ensuite l’huile de coco fondue, la noix de coco et les pépites de chocolat (réserver les 10 gr de chaque pour le dessus du porridge).

Verser enfin le lait végétal à la noix de coco et mélanger bien le tout.

Huiler un petit plat à gratin puis verser le porridge et ajouter la noix de coco et les pépites de chocolat restantes.

Faîtes cuire environ 25 min à 190/200 degrés jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. Si besoin, rallonger la cuisson de quelques minutes en position grill.

Laisser refroidir une dizaine de minutes et servir avec un yaourt de coco et quelques pétales de noix de coco « toastés ».

Si vous garder le porridge pour le lendemain, je vous conseille de le réchauffer quelques instants. Il est bien meilleur tiède.

 

 

Mousse au chocolat et noix de coco

Bonjour à tous!

Pour ce premier post, j’avais envie de vous proposer une recette très simple, à la fois gourmande et légère : une mousse au chocolat et à la noix de coco. Vous pouvez la servir telle quelle, dans une verrine, ou la dresser sur un fond de pâte sablée et faire ainsi de petites tartelettes. Je vous propose donc également ma recette de pâte à tarte au petit épeautre et noix de coco à la fin de ce post.

Mousse au chocolat et noix de coco

Quantités pour 4 verrines ou 12 mini tartelettes – temps de préparation : 15 min

Cette mousse est légère en chocolat afin de permettre à la noix de coco de développer tous ses arômes. Si vous souhaitez une mousse plus forte en chocolat, vous pouvez tout à fait augmenter la quantité de chocolat.

Ingrédients:

  • 1 boite de lait de coco en conserve*
  • 75 gr de chocolat pâtissier (52% de cacao)
  • 10 gr de sucre de canne blond non raffiné
  • 1/2 sachet de Chantibio*

Étapes de la recette :

La veille, placer votre boite de lait de coco au réfrigérateur. La crème va ainsi se séparer du lait de coco et va remonter à la surface de la conserve. Le jour J, récupérer uniquement la partie solide à l’aide d’une cuillère. Fouetter-la à l’aide d’un batteur électrique avec le sucre. Ajouter le chantibio au fur et à mesure, la crème va rapidement s’épaissir et prendre une consistance plus ferme.

En parallèle, faites fondre le chocolat au bain marie et ajouter le à la crème fouettée tout en continuant de battre la préparation.

Verser votre mousse dans une verrine à l’aide d’une poche à douille et servir de suite. Vous pouvez également réaliser cette recette quelques heures à l’avance; dans ce cas, conserver les verrines au réfrigérateur et penser à les sortir au minimum 10/15 minutes avant de les servir.

Notes :

*utiliser bien du lait de coco en conserve et non en brique pour cette recette, sinon la crème ne se séparera pas de l’eau (conserver l’eau de coco pour des smoothies par exemple)

*le chantibio est une poudre à base d’amidon de mais et de fécule de pomme de terre, son utilisation est facultative mais vous obtiendrez une mousse plus ferme avec

Pâte sablée au petit épeautre et à la noix de coco

Quantités pour 12 mini tartelettes – temps de préparation : 20 min

La farine de petit épeautre a la particularité d’être faible en gluten et peut donc être très bien tolérée en cas d’hypersensibilité au gluten (mais non en cas de maladie cœliaque). J’apprécie tout particulièrement son petit goût de noisette grillée qui se marie très bien avec la mousse au chocolat. Ma recette est volontairement très peu sucrée car la mousse au chocolat l’est déjà. Si vous souhaitez utiliser ce fond de tarte avec une autre préparation, ou si vous aimez tout simplement les desserts plus sucrés, je vous conseille d’augmenter la quantité de sucre.

Ingrédients :

  • 60 gr de farine de petit épeautre complet
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco fondue
  • 1 cs bombée de margarine (vita coco pour ma part)
  • 1 cs de sucre de canne blond non raffiné
  • 1 cs de noix de coco râpée
  • 1 cs  de graines de lin moulues + 3 cuillères à café d’eau

Étapes de la recette :

Commencer par réaliser votre « gel » de graines de lin : mélanger les graines moulues et l’eau dans un petit bol et laisser reposer une dizaine de minutes. Pendant ce temps, mélanger du bout des doigts tout le reste des ingrédients dans un bol. Ajoutez les graines de lin et former une boule. Si besoin, ajouter une cuillère à soupe d’eau. Votre pâte doit être souple mais pas collante.

Laisser la reposer une dizaine de minutes au réfrigérateur puis étaler la avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de farine légèrement fariné. A l’aide d’un emporte pièce, détailler vos tartelettes et faites les cuire environ 15 minutes au four à 200°.

Laissez les refroidir et déposer un peu de mousse sur le dessus à l’aide d’une poche à douille.

 

Bonne dégustation !