Taboulé de quinoa aux fruits secs

Avec le retour du froid et du mauvais temps, j’avais envie d’une recette qui respire le soleil et les épices.

En grande adepte de la cuisine marocaine, et maghrébine de manière plus générale, j’ai utilisé ici une large palette d’épices et de fruits secs pour rappeler cette cuisine : cumin, cannelle, figues séchées etc … afin de réaliser un taboulé de quinoa aux notés sucrées que j’ai accompagné de carottes rôties au four et d’un houmous au curcuma.

C’est, selon moi, l’assiette parfait qui regroupe toute ce que j’aime et tous les nutriments dont on a besoin. On y trouve des légumes crus et cuits, du sucré (les fruits secs et le jus d’orange), du crémeux (grâce au houmous), du gras (huile d’olive et amandes) et un apport conséquent en protéines grâce au quinoa et aux pois chiches.

Quantités pour 4 personnes – temps de préparation : environ 30 min (cuisson incluse)

Ingrédients :

Pour le quinoa

  • 160 gr de quinoa (poids sec)
  • 500 gr d’eau pour la cuisson du quinoa
  • 3 carottes
  • 6 figues séchées*
  • 6 abricots séchés*
  • 2 cs d’amandes effilées
  • quelques branches de coriandre fraîche ciselée
  • 2/3 de la sauce ci-dessous
  • le jus d’une orange à jus

Pour la sauce

  • 3 cs d’huile d’olive
  • 1 cc de cumin en poudre
  • 1 cc de curcuma en poudre
  • 1/2 cc de cannelle en poudre
  • 1/2 cc de coriandre en poudre
  • sel, poivre noir

Pour les carottes

  • une douzaine de petites carottes
  • 1/3 de la sauce ci-dessus

Pour le houmous

  • 1 boite de pois chiches (240 gr poids net égoutté)
  • 40 gr d’huile d’olive
  • 2 cs de jus de citron
  • 2 cc de curcuma
  • sel, poivre noir

Notes :

*utiliser des fruits secs bio! Hors circuit biologique, les abricots sont séchés avec des vapeurs de soufre afin qu’ils conservent leur couleur orangée. Ils sont certes plus appétissants mais contiennent des sulfites (miam!), moins de vitamine B1 que les abricots bio et sont aussi moins bons (les conservateurs donnent une saveur plus acide aux fruits). De plus, si vous les achetez en magasin bio, les fruits secs sont généralement proposés en vrac et vous avez ainsi la possibilité d’acheter uniquement la quantité nécessaire (nb : ils se conservent moins longtemps, 1 an pour le bio et jusqu’à cinq ans si les fruits sont traités).

Étapes de la recette :

Commencer par cuire le quinoa dans une casserole avec l’eau et une pincée de sel. Porter l’eau à légère ébullition et laisser cuire à feu moyen pendant environ 15 minutes, jusqu’à complète absorption de l’eau. Débarrasser le quinoa dans un saladier et laisser refroidir.

Pendant que le quinoa cuit, mélanger tous les ingrédients de la sauce et réserver.

Éplucher les carottes et disposer les dans un plat allant au four. Badigeonner les d’un tiers de la sauce à l’aide d’un pinceau pour bien répartir l’huile et les épices. Faire cuire au four à 190 degrés pendant 20 à 30 minutes (selon la taille des carottes, elle doivent être cuites mais encore un feu fermes).

Préparer ensuite le houmous : égoutter et rincer les pois chiches et déposer les dans le bol d’un mixeur avec le reste des ingrédients. Mixer jusqu’à obtenir une crème lisse mais épaisse. Réserver le houmous au frais.

Pour finir, éplucher et râper les trois carottes pour le taboulé. Détailler les fruits secs en dés. Ajouter le tout au quinoa ainsi que les amandes effilées et la coriandre ciselée.

Presser le jus de l’orange et ajouter le à la sauce restante. Ajouter la sauce au taboulé et bien mélanger le tout. Conserver la salade au frais, le temps que les carottes finissent de cuire et que le quinoa s’imprègnent des épices.

Servir chaque assiette de quelques carottes rôties, de taboulé et d’une belle cuillère de houmous.

Menu de Noël : le dessert – dôme de mousse au chocolat orange

Nous finissons donc ce menu de noël sur la touche sucrée avec un dôme au chocolat, garni de mousse au chocolat et déposé sur un sablé au sarrasin et à l’orange. L’association du chocolat et de l’orange est un classique et se marie très bien avec la légère amertume du sarrasin.

Pour la mousse, j’ai volontairement revu les proportions chocolat/aquabafa afin d’obtenir une mousse un peu moins chocolatée et plus légère car les dômes sont déjà fort en chocolat.En effet, dans la plupart des recettes, la répartition est généralement 50/50 voir 60% chocolat 40% aquabafa, vous pouvez donc aller dans ce sens si vous êtes adeptes de chocolat.

Concernant le sablé, j’ai réalisé la pâte avec de la farine de sarrasin et de la poudre d’amandes afin d’obtenir une base assez grasse car elle ne doit pas être cassante. Surveiller bien la cuisson du sablé, si vous le laissez un peu trop longtemps il sera trop sec et friable.

Je vous conseille de préparer ce dessert la veille ou le matin pour le soir afin de laisser assez de temps aux coques et à la mousse pour se raffermir.

Enfin vous aurez besoin d’une plaque en silicone pour réaliser la recette. Les quantités sont pour 5 dômes car j’avais 5 empreintes sur ma plaque.

Quantités pour 5 dômes de 9*4 cm – temps de préparation : environ 50 minutes + quelques heures de repos + 10 min pour assembler les dômes

Ingrédients :

Pour les coques

  • 120 gr de chocolat pâtissier à 52% de cacao

Pour la mousse

  • 150 gr d’aquabafa (le jus de cuisson d’une boîte de pois chiches)
  • 120 gr de chocolat pâtissier à 52% de cacao
  • quelques gouttes d’huile essentielle d’orange amère (facultatif)

Pour les sablés

  • 90 gr de farine de sarrasin
  • 60 gr de poudre d’amandes
  • 25 gr de farine de riz complet
  • 35 gr de sucre blond de canne
  • 50 gr d’huile neutre
  • 50 gr de lait d’amande
  • le zeste d’une orange
  • 5 cs de confiture d’oranges amères (pour le montage)

Étapes de la recette :

Commencer par la réalisation des dômes : faites fondre le chocolat au bain marie et, à l’aide d’un pinceau, déposer une première couche de chocolat dans vos moules. Laisser prendre 5 minutes au congélateur et appliquer une seconde couche. Réserver au réfrigérateur.

Poursuivre avec la mousse et faites également fondre le chocolat au bain marie. Récupérer l’eau de cuisson d’une boîte de pois chiches et la fouetter au batteur électrique jusqu’à l’obtention d’une mousse bien ferme.

Dans un cul de poule, mélanger un peu de blanc en neige avec le chocolat puis ajouter au fur et à mesure les blancs en les intégrant à l’aide d’une maryse pour ne pas les casser. Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’orange amère.

Remplir les dômes avec cette mousse jusqu’au bord et laisser prendre au réfrigérateur au minimum 5 à 6 heures.

Il ne reste plus qu’à réaliser les sablés que je vous conseille de faire le jour même car les pâtisseries vegan sans gluten ont tendance à s’assécher assez vite. Ajouter tous les ingrédients secs dans un bol avec le zeste d’une orange et jouter peu à peu l’huile et le lait d’amande en mélangeant à la main. Étaler la pâte sur du papier sulfurisé et aplatissez la à l’aide d’un rouleau. Garder tout de même un peu d’épaisseur (environ 5 mm) et découper 5 cercles légèrement plus grands que vos dômes.

Faire cuire les sablés 15 minutes à 190 degrés.

Une fois les sablés refroidis, déposer une cuillère à soupe de confiture d’orange sur le dessus. Démouler les dômes avec délicatesse, poser les sur les sablés et servir.

Pour la décoration, j’ai appliqué au doigt un peu de colorant alimentaire doré.

Notes : les dômes doivent rester une petite dizaine de minutes à température ambiante avant d’être servis sinon ils seront trop durs et difficile à couper